Matériel pédagogique :
Commerce équitable l’exemple du chocolat

Afin que l’intervention soit de qualité et qu’elle constitueunapprentissagedurable pour les élèves, il est important qu’ellefassel’objet d’une collaboration entre vouset les animateurs-trices.Ce guide vous est destiné:il vous présente les différentes étapes de l’animationet le rôle que vous pouvez joueravant, pendant et après l’animation.Nous comptons sur vous pour assurer la gestion de la classe:former des groupes, s’assurer que les élèves soient attentifs et participent à l’animation.

Objectifs

  • Comprendre les liens entre le commerce équitable et les droits de l’enfant:le commerce équitablegarantit que les droits de l’enfant sont respectés
  • Faire prendre conscience de la faible rétribution des producteurs de cacaoet de la répartition des salaires des acteurs de la filière du chocolat
  • Découvrir les solutions apportées par le commerce équitable

Avant l’animation l'enseignant.e aura :

  • Lu le guide de l’enseignant-e
  • Fait réfléchir les élèves à la différence entre égalité et équité
  • Demandé aux élèves d’effectuer un travail de recherche sur la notion de commerce équitable pour développer une première sensibilisation et faire émerger des connaissances sur le sujet

Avant l' animation

Activité de préparation 
L’enseignant-e effectue au préalable un petit travail de recherche avec ses élèves sur la notion de commerce équitable:Que signifie cette notion? De qui/quoi parle-t-on en l’employant? Pouvez-vous donner un exemple de «commerce équitable»? Quelle est la différence entre «équité»et «égalité»?Cette réflexion peut prendre la forme d’une discussion facilitant la participation des élèves, ou se baser sur une vidéo (voir la bibliographie).

Pendant l' animation

En rouge, les moments où vous participez.

Introduction

Les animateurs-trices font un bref rappel avec les élèves sur les droits de l’enfant et (re)définissent ensemble le «commerce équitable». 

Activité 1 : Notre consommation de chocolat

Les élèves découvrent des  produits  chocolatés et s’interrogent  sur  leur consommation  de chocolat.

Activité 2 : La production et la fabrication du chocolat

Les  élèves  s’interrogent  sur  la  fabrication  du  chocolat. Les animateurs-trices demandent qui cultive  et  récolte  le  cacao. L’animateur-trice  montre une cabosse  et  des  fèves  de  cacao. L’ animateur-trice présente une vidéo «Un jour, une question» sur la fabrication du chocolat.
Cette activité ne requiert pas d’action particulière de votre part. Vous pouvez vérifier que les fèves et la cabosse circulent correctement.

Activité 3 : L’exemple de la coopérative Agrobosque

La coopérative Agrobosque est mise en avant:elle permet à de nombreuses familles de vivre dignement grâce à un mode de production équitable de cacao en Amazonie péruvienne.

Activité 4 : Quiz

Les élèves réalisent un quiz sur le chocolat pour valider leurs connaissances. Après avoir reçu le plateau de jeu, les élèves répondent à 9 questions à choix multiples en plaçant un ou plusieurs jetons sur les réponses qu’ils pensent justes.
Cette  activité requiert de votre part d’avoir réparti au préalable la classe en groupes de 4/5 élèves afin de ne pas perdre de temps dans l’organisation des  groupes. Pendant le quiz, l’enseignant-e et les animateurs-trices se déplacent parmi les groupes, vérifient les réponses et guident les élèves dans leur réflexion.Réponses:1-A, 2-C, 3-C, 4:sucre/cacao, 5-B, 6-C, 7-A

Activité 5 : Les acteurs de la filière du chocolat

C’est le moment où la question du travail des enfants et des inégalités Nord/Sud sont soulevés avec la photo d’un enfant qui travaille et une carte du monde Nord / Sud. Ensuite, la filière du chocolat est mise en évidence dans le jeu de la filière. 
Cette activité requiert de votre part d’avoir réparti au préalable la classe en binômes ou trinômes et d’accompagner les élèves lors du jeu de la filière.

Activité 6 : Jeu de rôle sur le commerce équitable

En amont du jeu de rôle, vous établissez des groupes de cinq élèves.

Les animateurs-trices distribuent à chaque groupe des cartes décrivant les différents acteurtrices de la filière du chocolat qu’ils devront incarner : le producteur-trice ; l’exportateur-trice; le fabricant-e ; le distributeur-trice ; le consommateur-trice. Les élèves se répartissent les 5 rôles.

Après avoir pris connaissance de leur personnage, les animateurs-trices et l’enseignant-e distribuent 2fr en pièce de 10ct. à chaque élève. En se mettant dans la peau de chaque personnage et de leur réalité/difficultés, les élèves discutent/débattent et imaginent la somme d’argent que chacun reçoit pour la fabrication d’une plaque de chocolat qui coûte 2 chf (dans la réalité c’est souvent un peu plus cher). Le personnage du consommateur-trice ne reçoit pas d’argent mais participe au débat et à la répartition de l’argent. Quand les élèves ont décidé du revenu de chaque acteur de la filière (le-la producteur-trice ; le-la distributeur-trice ; l’exportateur-trice ; le-la fabricant-e), le-la consommateur-trice répartit les pièces à chaque personnage. Chacun-e va devoir défendre ses intérêts afin de répartir les revenus, le but étant de montrer les enjeux économiques qui sous-tendent les inégalités. Après la lecture des résultats, des comparaisons sont effectuées entre le commerce traditionnel et le commerce équitable.

L’enseignant-e et les animateurs-trices se déplacent parmi les groupes et les accompagnent/aident dans l’activité pendant 15 minutes environ.

Conclusion : le commerce équitable et les moyens d’action des élèves

Dans cette activité, les élèves se rendent compte des difficultés pouvant entraver la production et la vente d’un produit selon les principes du commerce équitable. Les animateurs-trices les amènent à réfléchir sur les conséquences que le commerce du chocolat peut avoir sur les acteurs-trices de la filière, mais aussi sur la vie de leurs enfants (non-respect des droits : travail, pauvreté…). Les élèves prennent en particulier conscience de leur rôle en tant que consommateur-trice. Les animateurs-trices présentent quelques labels équitables, leur signification et leur importance dans l’amélioration des conditions de vie de ces personnes. 

Après l'animation

Les actions proposées sont indicatives.

Rédiger une charte du commerce équitable (environ 2 périodes)

Objectif : renforcer les connaissances acquises lors de l’animation et s’engager dans la
protection des droits de l’enfant

La charte encourage l’engagement des élèves en leur proposant de rédiger une charte du
commerce équitable pour soutenir les enfants dont les droits ne sont pas respectés. Hors
animation, l’enseignant-e prend le temps d’écrire cette charte avec sa classe en rappelant les
buts principaux d’une charte qui auront été en principe présentés à la fin de l’animation avec
les animateurs/trices.

Organiser une campagne de sensibilisation dans l’établissement

Objectif : devenir ambassadeur-drice du commerce équitable au sein de l’établissement

Les affiches de la campagne peuvent présenter les différents principes du commerce équitable,
sur lesquels il faudra revenir, et leurs liens avec les droits de l’enfant.

Nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions

Vous pouvez nous contacter par mail à l’adresse info@tdh-education.ch
Pour soutenir ce projet vous pouvez faire un don : CCP : 12-12176-2 / IBAN: CH26 0900 0000 1201 2176 2
Merci pour votre soutien !

Pascale Bauer
022 737 36 46

Sonia Régnier
022 737 36 07