Matériel pédagogique :
animation téléphone portable Burkina Faso

Téléphones portables et droits de l’enfant

Objectifs

  • Encourager une consommation responsable et durable à travers l’exemple du téléphone portable en vue du respect des droits de l’enfant
  • Faire prendre conscience aux élèves des conséquences sociales et environnementales de notre surconsommation de téléphones portables
  • Les mettre face à leur responsabilité de citoyens et de consommateurs
  • Encourager la participation et l’engagement des élèves dans une démarche citoyenne
Afin que l’intervention soit de qualité et qu’elle constitue un enrichissement et un enseignement durable pour les élèves, il est important que cette animation fasse l’objet d’une collaboration (et complémentarité) entre l’enseignant-e et l’animateur-trice. 
Ce guide doit permettre à l’enseignant-e de s’impliquer en lui présentant les différentes étapes de l’animation et le rôle qu’il-elle doit jouer avant, pendant et après l’animation. 

Activité de préparation avant l’animation

À l’aide de documents envoyés préalablement par l’animateur-trice, l’enseignant-e est invité-e à introduire le sujet à ses élèves. 

Activité 1 : Introduction (10min)

Objectifs : 
  • Connaître les droits de l’enfant et leur caractère universel
  • Faire l’état des lieux de la consommation de téléphones portables  
L’animateur-trice fait un bref rappel avec les élèves sur les droits de l’enfant et leur fait prendre conscience de notre (sur)consommation de téléphones portables. 

Activité 2 : contenu du téléphone (15 min)

Objectif : connaitre la provenance et les composants d’un téléphone portable  

L’enseignant-e et l’animateur-trice distribuent un téléphone par groupe de deux ou trois. Les élèves démontent le téléphone portable. Ils découvrent ce qui le compose et imaginent ses composants (ex : plastique, caoutchouc, zinc…) Voir quelques composants du téléphone portable en annexe 1, page 3. 

L’enseignant-e et l’animateur-trice se déplacent parmi les groupes et les orientent dans l’activité. 

Activité 3 : Le production de 100 téléphones portables

Objectif : comprendre les conséquences environnementales de la fabrication de téléphones portables.   

L’animateur-trice montre aux élèves que la fabrication de téléphones portables n’est pas sans conséquence pour la planète car elle nécessite beaucoup d’énergie pour les fabriquer. 

Activité 4 : À la recherche de l’or au Burkina Faso (10 minutes)

Objectif : découvrir les conditions de vie dans un village rural du Burkina Faso et les conditions de travail de l’extraction aurifère effectuée par des enfants. 

Contexte socio-économique au BURKINA FASO 

Le Burkina Faso est un des pays les plus pauvres au monde (IDH 0,4/1 = 181/187). 80% de la population vit en zone rurale et vit de l’agriculture vivrière. Le climat de sécheresse présent les ¾ de l’année (saison des pluies de juin à septembre) rend les productions agricoles difficiles. Si les populations ne peuvent plus vivre de leurs récoltes, elles n’ont d’autres choix que de trouver un autre travail, mais à quel prix ?  

Les élèvent découvrent le quotidien de Salfo, 11 ans : son village et la manière dont on y vit, les problèmes liés à l’agriculture vivrière qui ne permet plus à sa famille de se nourrir toute l’année et les raisons pour lesquelles Salfo doit travailler dans les mines d’or pour participer au besoin de sa famille. 

Puis à travers une courte vidéo, les élèves se rendent compte des conséquences néfastes que l’extraction de l’or a sur les enfants et le respect de leurs droits : déscolarisation, exploitation (pires formes de travail) et conditions de travail inhumaines, 12h d‘affilée, utilisation de produits toxiques (mercure) pour les mineurs et pour l’environnement, manipulés sans protection et déversés dans les sols et rivières. 

Les élèves identifient ensuite les droits qui ne sont pas respectés pur Salfo. 

Activité 5 : Jeu de l’oie (20 minutes)

Pour cette activité, les élèves forment des équipes de 3-4 élèves formées par l’enseignant-e avant l’animation afin de ne pas perdre de temps dans l’organisation et dans les déplacements. Un plateau de jeu est distribué à chaque groupe. Chaque groupe est composé de 2 ou 3 équipes (selon l’effectif de la classe). À tour de rôle, le dé est lancé par une équipe. Suivant le chiffre obtenu, l’équipe avance son pion case par case. Une des équipes adverses pioche une carte et lit la question et ses 3 possibilités de réponse. La bonne réponse est surlignée en gras.  Si l’équipe répond juste, elle peut retirer le dé et avancer son pion à nouveau mais sans répondre à une nouvelle question.  Si elle répond faux, elle passe son tour. L’équipe gagnante sera celle qui sera la plus avancée après 15 min de jeu. L’enseignant-e et les animateurs-trices se déplacent parmi les groupes et vérifient que le jeu se déroule dans de bonnes conditions.  

Conclusion (10 minutes)

L’animateur-trice amènent les élèves à proposer des solutions pour que les droits de l’enfant soient mieux respectés pour les enfants travaillant dans l’extraction de l’or. Le but est de faire comprendre aux élèves qu’ils peuvent participer au changement à travers une consommation de téléphones portables (et plus largement d’appareils électroniques) plus raisonnable et responsable : recyclage, changer moins souvent de téléphone, téléphones d’occasion, etc. Les élèves sont également encouragés à recycler leurs anciens téléphones. 

L'enseignant.e est encouragé.E :

À reprendre les idées des élèves à l’aide de leur « fiche élève » en cochant leur proposition et en écrivant celles pour lesquelles ils souhaitent s’engager dans l’activité 4. 

Faire la fiche pédagogique envoyée au préalable pour approfondir les thèmes avec ses élèves. 

L’animateur-animatrice propose quelques lieux de collecte de téléphones portables usagés aux enfants : magasins électroniques ; médiathèques ; mairies.  

La collecte peut aussi être organisée au sein de l’école/classe. 

Nous sommes à votre disposition pour répondre à vos questions

Vous pouvez nous contacter par mail à l’adresse info@tdh-education.ch
Pour soutenir ce projet vous pouvez faire un don : CCP : 12-12176-2 / IBAN: CH26 0900 0000 1201 2176 2
Merci pour votre soutien !

Pascale Bauer
022 737 36 46

Sonia Régnier
022 737 36 07